Page 12 - Histoire du Vélodrome Lurcy-Lévis
P. 12

Paul GUIGNARD est né à Ainay le château  le 10 Mai 1876 au domicile de Delorme
            Jean constructeur mécanicien, le père de Paul Guignard était marchand de vin domicilié
            à Bourbon l’Archambault.
            Son goût pour le cyclisme se manifeste très tôt et à 14 ans il roulait déjà sur un
            vélocipède dont le poids avoisinait les 75 kg. A 16 ans, il part à Paris pour un
            apprentissage de cuisinier, mais il était déjà épris de vélo. C’est en 1894 qu’il débute sa
            carrière dans la course Bordeaux-Paris où il se classe quatrième.
            Dès 1896 Guignard fit de nombreuses escapades en province qui firent sa réputation
            (Montluçon, Vichy, Ainay, Lurcy-Lévis,  etc). En 1897, il fait une tournée en Algérie et
            cette année il remporta 76 Grands Prix sur piste et sur route.
            Il fait son service militaire à Montluçon et court pendant ses permissions sur la piste de
            Montluçon. De 1903 à 1914, il reprend la piste, principalement le demi-fond et fini par
            être Champion de France des 100km derrière petites motos, 2           ème  du championnat du
            monde à Anvers, bat le record de l’heure et fréquente assidûment et avec succès les
            vélodromes français, allemands, belge. Il devient Champion du Monde en 1913 à Leipzig.
            Il fut le premier homme à dépasser les 100km dans l’heure plus exactement 101,623km.
            Dans sa spécialité il fut Champion de France, Champion d’Europe et du Monde.
            Paul Guignard est mort à Paris le 15 Février 1965.



                                                                        Paul Guignard avec son fidèle
                                                                        entraineur Bertin lors d’une
                                                                        course de demi-fond en
                                                                        Angleterre.


































                     Dans les années 1950, les Champions avec A. Joinard président de l’UCI.


                                                          T1-12
   7   8   9   10   11   12   13   14   15   16   17